Revoir (fragm. 3)

Le réseau des veines violettes et rondes sur le dessus de nos mains. (Si l’on avait mordu, pour quel éclat, pour quel jaillissement ?)

Peut-être rien d’autre qu’une aspiration, une inquiétude, la chute nue d’une pierre.

A l’intérieur.

Je ne sais pas ce que cela change, ce qu’on a vu, ce qu’on reverra.

Tu sourirais ?

Alors oui.

J’ai essayé, j’ai échoué.

Nuit dans les cases et lumières aux rideaux. Est-ce qu’on résumerait ?

dimanche 11 novembre 2012, par Sereine Berlottier