La nouvelle métamorphose

une citation de Peter Handke

La nouvelle métamorphose, je la voudrais sans douleur. Il ne faut pas que se renouvellent ces années d’étranglement entrecoupé d’instants d’extrême clarté, comme il y a vingt ans. Il me semble d’ailleurs que cela ne se produit qu’une fois dans la vie : ou l’intéressé sombre alors corps et biens, ou il dépérit pour devenir un mort-vivant, l’un de ces méchants désespérés qui ne sont pas si rares - je les reconnais à leur langage, et ils me sont proches -, ou bien, justement, il se métamorphose.

Peter Handke, Mon année dans la baie de Personne, Gallimard, 1997. Traduit de l’allemand par Claude-Eusèbe Porcell.

mardi 23 juillet 2013, par Sereine Berlottier